L’origine des frites

Les frites est un plat bien réputé dans le monde entier et particulièrement en Europe et aux États-Unis. D’ailleurs, chaque pays dispose de sa propre recette et accompagne les frites de diverses façons. Certains pays, comme la Belgique, va manger les frites aux doigts, achetées dans les friteries agrémentée d’une bonne sauce. Tandis que la France va plutôt déguster et accompagner la frite, à la fourchette, avec un délicieux repas.

Mais finalement quelle est l’origine des frites ? Quelle est l’histoire de la pomme de terre ? Qui a eu l’idée de frire une pomme de terre dans un bain d’huile ? Les frites sont-elles belges ou françaises ? Tant de questions pour lesquelles nous allons vous donner la réponse !

origine-frites

Origine de la pomme de terre

Avant de devenir une frite bien croustillante, il a fallu découvrir l’origine de la pomme de terre. D’où vient la pomme de terre ? D’où vient son invention ?

Exportation de la pomme de terre en Espagne, puis en Italie

Dans l’imaginaire populaire, on pense directement que les pommes de terre nous viennent directement de la France ou de la Belgique. Eh bien non ! La patate tire son origine au Chili et au Pérou. Elle a ensuite été introduite en Europe au 16ème siècle, en Espagne plus précisément puis en Italie. Malheureusement, la culture de ces deux pays n’était pas propice à une belle pomme de terre. Celle-ci avait plutôt un goût amer et ne se développait pas assez bien.

Exportation de la « french fries »

La patate fut introduite ensuite en France au 18ème siècle. Celle-ci n’était pas très populaire car les français pensaient que la pomme de terre causait des maladies plutôt graves comme la lèpre. Elle était essentiellement donnée pour nourrir les porcs. Le ministre du roi Louis XIII, Turgot, essayait d’ailleurs d’encourager la culture des pommes de terre mais les variétés proposées n’étaient pas appréciées car elles étaient trop amères et aqueuses.

C’est seulement en 1769, au moment de la famine, que les pommes de terre sont devenues populaires en France, notamment grâce à Monsieur Parmentier. Le roi Louis XIII lui donna d’ailleurs une parcelle pour faire des essais de culture de pommes de terre.

Histoire de la frite

Mais comment est venue l’idée d’utiliser les pommes de terre en frites ? Qui a inventé la frite ? Le débat est fortement partagé entre la version belge et version française.

L’histoire de la « french fries »

Une fois les pommes de terre devenues populaires, on voit les prémisses de l’apparition de la frite au lendemain de la Révolution Française, en 1789, et plus particulièrement à Paris. En effet, des marchands ambulants proposaient essentiellement de la friture et des tranches de pommes de terre rissolées sur le Pont Neuf. Le nom « pomme pont neuf » est d’ailleurs resté pour désigner la frite.

La Belgique, la frite moderne

Pendant ce temps-là, en Belgique, le bâtonnet de patate salée fut une découverte de la région de Namur. En effet, les villageois, de la vallée de la Meuse, pêchaient des poissons et les faisaient frire. En hiver, la rivière était gelée et il n’était alors plus possible de pêcher des poissons dans la Meuse. Les villageois devaient donc trouver une autre source de nourriture. Ils se tournèrent alors vers les pommes de terre en les tranchant pour les faire ensuite frire.

En 1838, un certain Monsieur Fritz importe l’idée de vendre ces tranches de pommes de terre rissolées à Liège, dans une foire. Fritz va alors ouvrir la première friterie à la foire de Liège, puis dans les autres foires du pays. Une vingtaine d’années plus tard, la patate adopte une nouvelle forme qui sera le bâtonnet.

Durant la Première Guerre Mondiale, les soldats américains, qui se trouvaient en Belgique, ont goûté les frites. La langue officielle de l’armée belge, à cette époque, était le français. Les américains ont donc donné le nom de « french fries ». Le terme « french » peut également être expliqué car dans la langue anglaise, le verbe « to french » signifie la technique de découpe en fins bâtonnets.

Frites belges ou françaises ?

Le débat fait rage entre les deux pays, qui se partage la paternité de la frite. Plutôt frites belges ou françaises ? Nous retrouvons des prémices d’histoire de la frite des deux côtés. Les fins bâtonnets frits dans un bain d’huile ou de graisse passionne même les spécialistes de la gastronomie.

D’un côté, nous retrouvons l’histoire de la pomme pont neuf à Paris au 18ème siècle. De l’autre, nous avons cette histoire de villageois de la vallée de Namur au 17ème siècle. Mais qui a raison ? Qui a inventé la frite ?

Pour certains spécialistes de la gastronomie, l’histoire de la frite importe peu. Ce qui compte, c’est comme elle est mangée.

Le belge mange des frites avec des moules ou encore avec un œuf au plat. Les moules sont d’ailleurs une des spécialités, dans le nord, à la côte belge. Quoi de mieux d’associer deux spécialités belges ensemble ? La frite est consommée aussi avec les doigts avec une bonne sauce, à n’importe quelle heure. Des friteries ou baraques à frites ont vu le jour un peu partout dans le plat pays. En Belgique, la frite est mangée par tout le monde dans toutes les couches sociales, de la personne âgée à l’étudiant. Il existe d’ailleurs des friteries semblables au Nord de la France. Dans le reste de la région, les frites sont dégustées, quant à elles, à la fourchette, en accompagnement d’un repas avec un steak grillé par exemple.

Les belges vont plutôt cuire les frites dans de la graisse de bœuf alors que les français vont plutôt privilégier la cuisson dans un bain d’huile bouillant. Les recettes entre les deux divergent donc, chacun à sa spécialité et sublime la frite à sa façon en fonction de sa gastronomie et sa culture.

Cependant, le belge voue plus un culte des frites poussant le vice avec l’ouverture d’un musée au Nord, à Bruges.

Finalement, ce qui compte, c’est le goût des frites ! Chacun a mis sa pierre à l’origine des frites.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *